Ton téléphone est le diable

Smartphone, pire que la drogue ? Des études ont montré que oui.

Un téléphone peut sauver une vie. Mais il peut aussi t’en priver.

Nous savons tous les dangers du téléphone. D’abord parce que nous ne savons pas trop si les ondes téléphoniques sont toxiques ou pas. Et puis surtout, parce qu’il est conçu pour que tu sois le plus souvent possible dessus. Pour exciter ton cerveau et te rendre accro aux notifications, aux jeux et aux messages.

Smartphone, pire que la drogue et plus fort que ton cerveau

Il faut comprendre que ton téléphone est plus fort que ton cerveau. Se faire déranger par son téléphone 300 fois dans la journée (c’est une moyenne), te coupe de toi-même 300 fois dans ta journée. Cela te coupe de ce que tu as à faire, de tout ce qui est important pour toi. Cela te coupe des personnes qui sont avec toi, là, physiquement. Oui, le smartphone, pire que la drogue est pour certains une réalité.

C’est peut-être ton cas. Je connais des personnes qui sont tout le temps en train de communiquer avec leur smartphone pendant que tu leur parles.

Une drogue plus forte que certaines drogues dures.

Le smartphone, pire que la drogue a été montrée par des recherches.

On parle désormais d’addiction digitale. Cette dépendance dans les cas les plus extrêmes est maintenant à comparer à valeur égale avec les drogues dures. Selon Éric Peper : « La dépendance liée aux smartphones commence à former des connexions neurologiques dans le cerveau de la même manière que les personnes qui prennent de la morphine pour soulager la douleur « .

Toutes les applications instagram, Facebook, twitter et compagnie, sont étudiées pour que tu y passes le plus de temps possible.

Dans leur étude, Éric Peper et Richard Harvey ont observé le comportement de 135 étudiants, à San Francisco. Ils ont constaté que les étudiants qui surconsommaient leur smartphone étaient ceux qui se sentaient le plus souvent isolés, seuls, déprimés et anxieux.

https://systeme.io/public/remote/page/460671908f24fb82152463e211910cd10af279.js

Smartphone, pire que la drogue : un problème énergétique.

Chaque fois que tu donnes ton cerveau à ton téléphone, tu lui donnes ton énergie. Et plus tu lui donnes ton énergie, moins tu consacres de temps à ta vie et au moment présent.

Le smartphone, pire que la drogue te prend ton énergie. Ton énergie, c’est ta vie. C’est avec ton énergie que tu crées. Et tout ce pouvoir de création, tu le donnes à ton téléphone et aux multinationales qui sont derrière comme Google, YouTube (je sais, c’est aussi Google) ou Facebook.

Cette énergie est comme absorbée. À force de répéter encore et encore ces actions sur ton téléphone, tu as oublié le mode d’emploi. Le mode d’emploi pour créer ta vie grâce à cette énergie. Cette énergie est maintenant coincée dans un flot continu entre toi et ton téléphone.

Et nous avons appris cela à nos enfants dès leur adolescence.

Smartphone, pire que la drogue : tout espoir n’est pas perdu heureusement.

Smartphone, pire que la drogue : Il faut juste faire les bons choix.
Et quand tu commences à comprendre ce que je viens de t’expliquer, cela te ramène à ce qui est important pour toi dans ta vie. À ce que tu veux vraiment donner et recevoir de ce monde.

Smartphone, pire que la drogue : pose-toi maintenant, cette question :
Si tu pouvais écrire ta journée idéale, si tu devais écrire maintenant quelles sont les choses importantes que tu souhaites faire, donner et voir apparaitre dans ta vie, quelle place aurait ton smartphone ?

Peut-être que le premier pas vers la réalisation de soi, c’est de cesser de donner son cerveau à son smartphone.
Le bonheur c’est de se couper de son mental. À chaque fois que tu donnes ton attention à une application, que tu enchaines les vidéos YouTube ou les posts Facebook, tu excites ton cerveau et tu l’entraines à te couper de toi-même.

Smartphone, pire que la drogue : imagine une nouvelle vie.

Imagine tout ce que tu pourrais faire si tu coupais ton téléphone. Imagine la sérénité et la paix que tu pourrais trouver en étant plus présent à toi-même. Si tu veux te réaliser, si tu veux te libérer, il faut que tu te dégages du temps. Le téléphone est vraiment un problème dans nos vies.

Le problème, c’est que tu es peut-être accro. Le téléphone est bien plus attirant que de s’assoir pour faire une méditation. Et pourtant, lequel des deux va te rapporter le plus dans ta journée ?
Une des solutions pour ton téléphone, ce serait de couper les notifications ou de le mettre en mode « ne pas déranger ».

Mais as-tu la force, le courage et la volonté de le faire ?

Ne lutte pas contre ton smartphone : libère-le.

Le smartphone, pire que la drogue n’est plus à prouver. La méditation est un moyen pour te libérer de cette addiction. Totalement et définitivement. Elle est surtout un moyen de te créer un vrai bonheur. Loin des notifications et des vidéos addictives. Parce que tu suivras un autre programme que celui de ton smartphone. Tu suivras jour après jour le programme de ta libération et de ton bonheur. Tu ne seras plus piloté par ton téléphone, mais par ton esprit.

Si tu veux me suivre sur ce chemin du bonheur et de la liberté véritable, abonne-toi à mes emails privés. Un email inspirant qui te guidera chaque matin à 9 h sur le chemin de ta réalisation.

À demain 9 h.

Laurent Macha

https://systeme.io/public/remote/page/460671908f24fb82152463e211910cd10af279.js