Un questionnaire bouleversant

Le point commun de la souffrance, je le connaissais. J’ai récemment envoyé un questionnaire à des centaines de personnes. Et leurs réponses ont confirmé ce que je savais déjà. Le point commun de la souffrance. Et c’est ce que tu vas découvrir ici. En le reconnaissant, tu vas pouvoir agir à la racine de la souffrance. Tu pourras ainsi sortir de la dépression, du mal-être et de la déprime.

Beaucoup m’ont répondu.

Ils m’ont raconté leur histoire. Ils m’ont posé des questions. Des questions que tu te poses aussi, j’en suis presque sûr.

Même si tu ne m’as pas écrit.

J’ai tout lu. Ça m’a pris pas mal de temps. Je voulais te comprendre ta souffrance.

Les différences et le point commun de la souffrance

J’ai remarqué plusieurs choses dans tout ce que vous m’avez tous envoyé.

Il y a d’abord des histoires. Des histoires singulières. Des tranches de vie et de souffrance. Comme des paquets que l’on se traine. Des fardeaux.

https://systeme.io/public/remote/page/460671908f24fb82152463e211910cd10af279.js

Et puis, il y avait une question en particulier : si tu avais une baguette magique, tu voudrais quoi réellement au plus profond de toi ? (Fais attention quand tu réponds que cela soit le cœur et pas la peur qui réponde)

Et là, il y a deux types de réponses.

Les réponses qui sont liées à l’histoire sont la souffrance pure. Et elles sont différentes pour chacun d’entre vous. Le point commun de la souffrance n’est pas à cet endroit.

Ils m’ont dit par exemple : « je voudrais retourner avec mon ex« , « je voudrais trouver un appartement », « je voudrais clôturer mes crédits », « je voudrais que l’on m’aime », « je voudrais rencontrer quelqu’un », etc.

Et puis, il y a des réponses sur « comment vous voudriez vous sentir ». Et là, tout le monde se retrouve. Avec certes, des mots différents. Mais cela rejoint ce que je dis souvent. Au-delà du matériel et de ce que nous croyons être bons pour nous, il y a ce que nous désirons réellement au plus profond de nous.

Il y a l’état dans lequel on souhaite se sentir en voulant obtenir du matériel ou des situations précises.

Le point commun de la souffrance se tient en quelques mots

Vous êtes au final tous d’accord. Et nous voulons tous la même chose. Chacun avec ses propres mots, vous m’avez dit, « être libre« , « être en paix », « me sentir vivant », « trouver la force », « être heureux », « être positif », « être autonome », etc.

Au plus profond de toi, tu ne cherches pas quelqu’un ou une situation, tu cherches un état d’être. Si tu veux obtenir une situation comme un compagnon ou une compagne, une maison ou de l’argent, ne cherche pas à l’obtenir.

Cherche à obtenir l’état d’être correspondant à cette situation.

Ne cherche pas à obtenir le sentiment amoureux en espérant que quelqu’un te l’apporte. Cultive cet état en toi et tu connecteras à une personne qui sera attiré par ce sentiment.

Tu le sais, quand on est mal dans sa peau et déprimé, on ne tombe pas amoureux. Ou alors, on ne tombe pas sur la bonne personne. C’est quand tu te sens bien que la vraie rencontre se fait.

Aller à la racine de ce point commun et guérir

Sortir de la dépression, arrêter le mal-être en toi, ne plus déprimer jour après jour et connaitre un bonheur durable, voilà le véritable enjeu.

Un enjeu plus profond qui se décline en paix, intérieure, en plénitude voir béatitude. Être tranquille comme on dit souvent aujourd’hui. Le dire ne suffit pas. Peu de personnes en fait ne connaissent cette réalité.

Tu vas pouvoir à partir de cette connaissance installer dans ta vie un nouveau processus de transformation puissant.

C’est le moment de te mettre en marche et de mettre en pratique le mouvement nécessaire qui va te permettre de sortir de la ou tu es, pour te faire aller là où tu veux aller.

Je peux t’accompagner gratuitement.
Il te suffit de t’inscrire à mes emails privés.
Un email unique et privé chaque jour à 9 h.

À demain 9 h,
Laurent

https://systeme.io/public/remote/page/460671908f24fb82152463e211910cd10af279.js