La dictature du mental dans la tête

La dictature du mental est revenu dans ma tête. Le problème, c’est que je l’ai trop écouté. Cela a fait des ravages chez moi. Alors, écoute bien ce qui s’est passé pour moi, car j’aimerais bien t’en faire profiter pour que tu ne te fasses pas avoir plus longtemps par lui toi aussi.

Le véritable obstacle au bonheur, c’est cette voix dans notre tête qui nous dicte en permanence des mots et des phrases qui sont la plupart du temps démoralisant, dur, négatif et parfois même insupportable.

On l’appelle la dictature du mental.

Je l’appelle souvent le bavard. Mais son véritable nom est dictateur. C’est la dictature du mental. Ce dictateur, c’est notre mental. Et notre mental, ce sont ces pensées à la fois presque toujours négatives, qui ne font que poser des problèmes et qui sont compulsives.

J’ai eu quelques difficultés dans ma vie ces 15 derniers jours. Et j’ai relâché ma pratique, je me suis laissé aller. Entendons-nous bien sûr, « se laisser aller ». Cela ne veut pas dire que je n’ai pas lâché le contrôle ou que je ne maîtrise plus mon mental. Non, faire cela est en réalité peine perdue. C’est impossible de contrôler le mental.

Je me suis laissé aller à deux choses :

  • J’ai écouté mon mental et je lui ai donné raison. J’ai cru en lui et en ses histoires.
  • J’ai abandonné mes pratiques quotidiennes en particulier la méditation.

La dictature du mental n’est pas obligatoire.

Le mental peut parler, on ne peut pas l’empêcher. Mais je peux aussi décider de ne plus jamais l’écouter. C’est une sacrée décision. Se dire que toutes les pensées qui passent dans ma tête sont fausses et que je n’en écoute aucune. Essaye, tu vas voir, tu vas rencontrer de la résistance.

Ces derniers jours, j’ai oublié de ne plus l’écouter, et je n’ai pas médité. Je me suis laissé envahir par les pensées négatives et mon mental s’en est donné à cœur joie pour m’en resservir.

Si tu veux vraiment le bonheur, tu n’as pas le choix.

Tu dois décider fermement que tu n’écoutes plus ton mental compulsif qui te raconte des balivernes à longueur de journée.

Le mental est compulsif et plus tu le crois, plus tu le nourris, plus il est compulsif et en redemande encore et encore. Et il fait des ravages. Ce serait trop long ici de t’expliquer pourquoi cette compulsion. Mais crois-moi, c’est prouvé scientifiquement, plus tu donnes du grain à moudre à une pensée (la plupart du temps négative) plus cette pensée va se multiplier.

Alors que faire, parce que, franchement…

Il est presque impossible de décider mentalement (oui parce que au départ c’est une décision mentale) de ne plus écouter ce mental.

Réponse, et c’est la seule réponse : la méditation. Une méditation quotidienne. Je dis bien quotidienne. Il n’y a pas d’autres possibilités si tu veux te libérer et être heureux et épanoui.

Parce que la médiation va t’aider à prendre du recul. La science a montré la plasticité du cerveau, c’est-à-dire sa capacité à se remodeler, à se modifier très facilement. La bonne nouvelle donc, c’est que rien n’est écrit et que tout peut changer. Mais il faut se mettre en route.

Méditer dissout la dictature du mental.

Alors, as-tu commencé à méditer tous les jours ? Et si ce n’est pas encore fait, qu’attends-tu ?

Ne te laisse pas aller par ton mental qui te dit que tout ça, ce sont des histoires. N’hésite plus et fonce. Seul ou avec mon programme qui est une pépite pour t’accompagner pas à pas au quotidien.

Augmentez votre capital Bonheur
Soyez Libre, authentique et heureux ! 100%

Recevoir les emails privés quotidiens de Laurent Macha. Chaque jour, un email inspirant t’accompagne pour la journée, te conseille et t’inspire sur le chemin de ta liberté et du bonheur auquel tu as droit. 

Tu peux aussi t’inscrire sur la liste WhatsApp privée bourrée de messages courts (écrits, audios et vidéos) qui t’accompagne au plus près de ta journée. 

Découvre aussi les formations Plus Vite Que Zen qui te rendront libre et heureux.