On dit souvent que l’amour fait souffrir.

Je souffre du manque d’amour : alors l’amour fait-il réellement souffrir ?
Non. L’amour ne fait jamais souffrir. Et je vais t’expliquer pourquoi.
La souffrance, c’est justement quand il n’y a plus d’amour. Où que l’amour est mal compris ou mal interprété.

C’est ainsi que nous devenons des accros à l’amour. Ou plutôt accro à ce que nous pensons être l’amour.

« Je souffre du manque d’amour » vient d’une mauvaise compréhension de ce qu’est l’amour.

Par exemple :

  • Nous disons que l’amour, c’est recevoir des textos de son amoureux avec des mots gentils au moins deux fois par jour.
  • Ou bien : l’amour c’est se dire régulièrement « je t’aime ».
  • Ou bien : l’amour c’est toujours choisir son « amoureux(se) en premier.
  • Ou encore : « aimer », c’est faire ce que l’autre nous demande.

Etc.

Je souffre du manque d’amour lorsque je pose une condition qui n’est pas remplie.

Dès que la condition n’est pas remplie pour quelques raisons que ce soit, il va y avoir un scénario qui va dire « il ou elle ne m’aime pas ». Il va y avoir l’idée que l’autre peut-être, ou surement, ne m’aime pas. Ou pas vraiment. Ou pas assez. Ou pas comme je le voudrais.

Lorsque la condition n’est pas remplie, cela va immédiatement entrainer de la souffrance.

Cela va te couper en deux, t’empêcher d’être toi-même. Tu vas douter de toi-même et perdre instamment confiance en toi. Tu vas faire de multiples scénarios et essayer de te raisonner.

De la dépendance affective comme illusion de l’amour

Je souffre du manque d’amour est en fait un symptôme de la dépendance affective. Cette dépendance affective va t’amener à chercher des solutions pour t’apaiser et te rassurer. Dès que ce que tu crois « être l’amour » est mis en doute ou pas appliqué, tu te sens rejeté ou exclu.

Tu penses que tu es trahi. Tu ressens de la jalousie. Et tu perds le contact avec ta propre vie, car tu dépends totalement de la vie de ta compagne ou de ton compagnon.

J’ai longtemps cru que je souffrais du manque d’amour

Mais, je souffrais en réalité d’une dépendance et d’une vision erronée de ce qu’est le véritable amour.

J’ai tellement dit « je souffre du manque d’amour ». J’ai vécu moi-même cette dépendance affective. Et j’en ai beaucoup souffert et j’ai beaucoup perdu.

Pourquoi cette illusion du manque et cette dépendance peuvent tout te faire perdre.

Lorsque j’étais dépendant affectif, j’ai tout perdu. Perdu de moi-même, de ma confiance, de mon estime. Perdu de ma vitalité, de mes projets.
Je me suis totalement perdu dans la dépendance et la peur de perdre celle que je croyais aimer.

En réalité, je lui demandais de remplir ce vide, ce puits sans fin qui était en moi. En réalité, je lui demandais de faire ce que je n’arrivais pas moi-même à faire.

Le secret pour ne plus être perdu dans la souffrance du manque d’amour

À chaque fois que tu mets une définition ou un mot sur « l’amour », tu te crées une occasion de souffrir et de te séparer de celui ou celle qui t’aime.

Mais aussi de toi-même.

  • Moins tu définiras l’amour, plus tu le découvriras.
  • Moins tu nommeras l’amour, plus tu seras l’amour.
  • Moins tu ne mettras de causes et de conditions à l’amour, plus tu vivras l’amour.
  • Moins tu n’attendras de l’amour, plus il te donnera.

Tu peux avec moi sortir de la dépendance affective et retrouver le chemin de la joie et du bonheur véritable. Il te suffit pour cela de t’abonner à mes emails privés quotidiens. Un email unique (pas une séquence automatique) que j’envoie chaque jour à 9 h.

Aime-toi fort,
Laurent Macha