Les cinq choses à ne pas faire quand tout va mal !

  1. Essayer d’aller bien quand je me sens mal

C’est la pire chose que vous pouvez faire, manipuler votre cerveau pour essayer de vous convaincre d’aller bien. Si vous allez mal, c’est que vous devez le vivre. Se mentir, se faire croire que tout va bien ne va faire que remuer le malaise et l’alimenter. La déprime ne fera que s’aggraver. La solution, c’est au contraire, accepter que ce moment où vous sentez mal, vous ne pouvez pas y échapper pour le moment.

  1. Essayer de trouver une solution.

Lorsque je me sens mal, essayer de trouver une solution est contre-productif. Car trouver une solution, c’est encore faire appelle au mental. Et le mental n’est jamais d’un grand secours quand tout va mal. En fait, c’est votre mental qui créé les problèmes. Et il ne sait faire que ça. Il est incapable de trouver une solution durable sans qu’il ne la remette en question quelques minutes ou quelques heures plus tard.

La solution c’est de ne pas chercher de solutions, mais de juste demander de l’aide à la vie. Oui, cela fait un peu magique, mais c’est comme cela que cela fonctionne. Avec un peu de patience et d’attention, quelqu’un chose se présentera à vous dans votre quotidien comme la solution à vos problèmes. En d’autres termes, demandez de l’aide et laissez la réponse vous trouver.

  1. Faire des scénarios que je me sens mal. 

C’est un peu la même chose que d’essayer de trouver des solutions. Mais les scénarios peuvent aussi être élaborés pour refaire le passé ou imaginer des choses qui souvent ne sont pas ou plus possible. Si je me sens mal, je vais avoir tendance à vouloir créer une histoire qui me semble (a priori) idéale pour essayer de ressentir du bien-être. Mais, cela ne fait qu’entretenir un état mental complètement déconnecté de la réalité. Cela crée une fracture en vous. C’est un peu comme une plaie que vous n’arrêtez pas de gratter et que vous empêchez de cicatriser.

  1. Prendre des drogues quand je me sens mal

Il y a plusieurs sortes de drogues. C’est l’évidence même que nous allons exclure toutes les drogues dures, l’alcool et tout ce qui est du même type et dangereux pour la santé.

Vous pouvez cependant prendre quelques calmants si nécessaires en cas de très forte dépression. Mais seul un médecin est capable de vous conseiller là-dessus.

Si je me sens mal, la première chose que je cherche à faire, c’est de me sentir bien. Les drogues vont calmer un temps. Mais elles vont aussi effacer une partie de la réalité. Ce qui va vous empêcher d’y voir clair pour comprendre ce qu’il se passe. Cela enlève les contrastes.

Le but des contrastes (je vais bien, je vais mal), c’est de vous guider vers une vie qui vous convient. Si vous allez mal, c’est que quelqu’une chose n’est pas aligné dans votre vie. Et vous ne le voyez pas clairement. Le but c’est de découvrir ou ça coince.

Quand je vais mal, cela peut coincer à deux niveaux :

  • Au niveau de mes choix de vie : est-ce que je fais ce qui me convient ?
  • Au niveau de la vie elle-même : est-ce que je suis en harmonie avec la nature, avec les règles de la vie ? Pour savoir si vous êtes en harmonie avec la vie, posez-vous cette simple question : que dirait l’amour dans cette situation ?
  1. Vous considérer comme victime

Je te conseille de t’abonner à mes emails privés quotidiens, je te donnerais chaque jour des conseils très inspirants qui vont éclairer ce qui va suivre. 

Si je me considère comme victime quand je vais mal, je m’enlève les chances de pouvoir agir dans ma vie. Se rendre 100 % responsables de ce qui nous arrive nous donne l’opportunité d’avoir 100 % le pouvoir de changer notre état intérieur.

Si je me considère comme victime lorsque je me sens mal, cela veut dire que je n’ai pas tout le pouvoir de changer les choses me concernant. Et que je dépends des autres, des situations extérieures pour aller mieux.

Et comme je n’ai pas réellement de contrôle sur les autres et les situations extérieures, cela veut dire que mon bien-être n’a que très peu de chance d’exister de façon durable. Et que je vais presque tout le temps me sentir mal parce que jamais le monde ne pourra s’adapter exactement comme je voudrais qu’il soit.

Pour conclure

« Je me sens mal » sont déjà des mots choisis pour juger une situation. Je peux me sentir mal à un endroit là ou quelqu’un d’autre va se sentir bien. Tout ce qui concerne notre perception est donc très subjectif.

Ainsi vouloir à tout prix changer et contrôler les choses est peine perdue. C’est l’histoire de notre monde moderne. Mais à partir du moment où nous commençons à lâcher prise, c’est-à-dire que l’on accepte que ce moment et uniquement ce moment ne peut être autrement que ce qu’il est, alors nous ouvrons de nouvelles possibilités dans notre vie. Car, lutter, vouloir contrôler, c’est dire « non » à la vie. Et la vie nous donne toujours ce que nous en pensons. « Non », va donner du « non ».

Si lorsque je me sens mal, j’accepte ce moment et juste ce moment pour ce qu’il est, alors je dis « oui » à la vie. Et la vie va alors vous donner des « oui » partout.

Ne me croyez pas sur paroles, essayez tout simplement, cela demande un peu d’attention au début, mais lorsque cela deviendra une habitude, alors, votre vie va réellement changer.

Augmentez votre capital Bonheur
Soyez Libre, authentique et heureux ! 100%

Recevoir les emails privés quotidiens de Laurent Macha. Chaque jour, un email inspirant t’accompagne pour la journée, te conseille et t’inspire sur le chemin de ta liberté et du bonheur auquel tu as droit. 

Tu peux aussi t’inscrire sur la liste WhatsApp privée bourrée de messages courts (écrits, audios et vidéos) qui t’accompagne au plus près de ta journée. 

Découvre aussi les formations Plus Vite Que Zen qui te rendront libre et heureux.