Un nouveau mot est apparu depuis plusieurs années : le burn-out. Et puis il y a cet autre mot « dépression » qui existe depuis la nuit des temps. Quelle différence entre burn-out et dépression ?

Ma réponse risque de vous surprendre. Si je vais commencer par vous donner une réponse conventionnelle concernant cette différence, je finirais par vous avancer d’autres hypothèses un peu moins glorieuses pour vous parler de dépression et vous expliquer la « mode » de cette nouvelle expression « burn-out.

Je vous donnerais aussi à la fin de cet article, des moyens et des outils pour faire face à cette difficile épreuve de la vie.

Symptôme entre burn-out et dépression

Il est difficile de faire une réelle différence concernant les symptômes entre la dépression et le burn-out. En règle général, c’est une période de la vie ou la personne est arrivée au bout de tout. Dans un burn-out comme dans une dépression, la personne a épuisé toutes ses ressources aussi bien physiques que mentales ou psychologiques.

Il n’y a donc pas réellement de différence en ce qui concerne les symptômes.

L’épuisement en burn-out comme en dépression est tel que nous ne pouvons plus agir ni même réagir. Nous n’avons plus la capacité de nous mettre en mouvement si même de penser. Toutes les batteries sont à plat et tout sens de la vie a disparu.

Des idées de suicides peuvent apparaitre, l’envie d’en finir avec une vie qui n’a plus aucun gout ni aucun sens.

La différence entre burn-out et dépression n’est pas dans les symptômes.

La différence officielle est que la dépression se passe au sein de la vie en général et le burn-out ou niveau du travail.

Le terme ‘burn-out’ est anglo-saxon. La dépression est un terme bien français. Dans le monde d’aujourd’hui, le travail prend de plus en plus d’importance, non pas en termes de temps, mais en termes de réussite sociale et d’image de soi.

Autrefois la dépression était due plus à des contextes personnels et familiaux. Ces contextes étaient la définition de notre personne.

Mais aujourd’hui, la réussite est perçue différemment.

Pour réussir dans notre monde moderne, il faut avoir une image de gagnant. Il faut être performant dans son travail, donner de soi et de son temps. Il faut aussi gagner de l’argent. Beaucoup d’argent.

La différence entre le burn-out et la dépression est donc due à une perception différente de la réussite sociale.

Burn-out et condition de travail font aussi la différence

Les exigences sociales sont directement connectées aux exigences du secteur productif. Les entreprises, les sociétés ont des exigences toujours plus fortes vis-à-vis de leurs salariés pour être toujours plus performant. Le burn-out né aussi de cette pression due à l’appât du gain et aux phénomènes de concurrence acharnée.

La différence entre burn-out et dépression est aussi due à un capitalisme exacerbé.

Le capitalisme souvent sans pitié à oublier les êtres humains pour les transformer en machine de guerre économique à produire toujours plus de résultats et toujours plus d’argent.

Là où la dépression survenait suite à un drame personnel, les burn-out surgissent dans un monde capitaliste exacerbé et sans morale.

La vérité : il n’y a pas de différence entre burn-out et dépression.

Pourtant, à y regarder de plus près, les symptômes sont quasiment les mêmes entre dépressions et burn-out.

Dans un cas comme dans l’autre vous souffrez. Seule la cause s’est déplacée. Les bourreaux ne sont plus les mêmes. Dans les burn-out comme dans les dépressions, vous allez devoir compter sur vous pour sortir de cet état.

Même si vous pouvez découvrir des causes extérieures à votre dépression ou votre burn-out, le résultat est le même. Ne comptez pas sur les autres pour qu’ils s’adaptent à vos problèmes. Cela n’arrive pratiquement jamais.

Comptez sur vous, car vous êtes la seule personne qui fera réellement quelque chose de bien pour vous.

Pour aller plus loin, il faut bien comprendre que la différence entre burn-out et dépression n’existe que pour encore mieux vous manipuler.

Le burn-out est une arnaque

Ce que j’ai remarqué, c’est que les gens ont beaucoup plus de facilité à dire qu’ils sont en burn-out plutôt qu’en dépression.

La dépression n’est pas très bien vue. Le burn-out, c’est un peu plus la classe.

Car il dit, ce n’est pas de ma responsabilité, c’est de la faute au travail. Et c’est surement vrai que le travail aura déclenché en vous un burn-out. Certaines entreprises sont peu scrupuleuses à pousser les gens au bout du bout.

Mais que cela soit le travail qui vous pousse à bout ou un père et une mère absente ou un mari violent, le résultat est le même.

Donner la faute au travail ou à autre chose ne change pas grand-chose. Dans tous les cas, vous devez vous occuper de vous et sortir d’un contexte toxique.

La différence se fait au niveau de la responsabilité

Donner toute la responsabilité au travail, c’est se priver de solution pour se sortir de son burn-out. En effet, se positionner en victime, c’est donner les clefs de notre bonheur à nos bourreaux.

En nous rendant responsables de notre bonheur, nous nous donnons le droit de choisir ce qui est bon pour nous et d’envoyer paitre ceux qui ne sont pas dans nos énergies.

La dépression c’est la même chose. Et ce mot fait la différence avec burn-out. Dans « dépression » il y a un vide à combler. Et ce vide ne peut être qu’en nous.

Là où le burn-out évoque un incendiaire ayant tout brulé dans notre vie, la dépression nous appelle à combler le manque en nous. Même si celui-ci il est un jour révélé par le travail ou autre chose, il reste cependant un manque de nous même.

Dépression et burn-out : la différence principale

Vous le voyez, ce ne sont que des mots. Le danger des burn-out c’est de nous contraindre à donner toute la faute sur le travail. Et d’espérer que tout va s’arranger par le travail. Mais ce serait alors décider que nous ne sommes que le travail.

Pour moi, la dépression et le burn-out, c’est la même chose. Dans les deux cas, il est important de prendre conscience qu’il s’agit de notre vie dont il va falloir s’occuper avec bienveillance. Prendre conscience que le burn-out comme la dépression est un appel à renaitre par soi-même.

Bien sûr en se faisant aussi accompagner par d’autres.

Je te propose d’ailleurs si tu veux aller plus loin dans ton bien-être, ton bonheur et ton travail comme ta vie personnelle, de t’inscrire à mes emails privés. Ce sont des emails bourrés d’astuces et de conseil pour te donner de l’énergie. Mais aussi y rester. Chaque jour à 9 h, tu reçois un email qui te garde dans l’énergie du changement, de la confiance en soi et de la joie.

Pour recevoir l’email de demain matin (chaque email est unique), clique sur ce lien.

Laurent Macha