Confinement covid : Voici selon moi la seule solution pour ne pas sortir en lambeau de ce nouveau confinement.

Une simple question à se poser en jouant qui peut tout changer.

Covid 19 : Nous voilà à nouveau repartis pour un nouveau tour de confinement.

Confinement covid : Alors bien sûr, ce n’est pas le même que la dernière fois, mais cela reste quand même une privation de liberté.

Quand l’information est tombée, il y a eu en moi plusieurs sentiments.

De la tristesse tout d’abord.
Mais aussi un sentiment d’incrédulité face à une situation qui nous parait tellement incroyable que nous avons du mal à y croire.

Et puis, je me suis souvenu d’une chose que je vous avais écrite l’autre jour.

Et je me suis promis de rester dans cette façon de voir.

Cette chose, c’est une simple question que tu peux aussi te poser.

Confinement covid, 2 vague : plus qu’une question, c’est une suggestion :

Et si le confinement n’était pas un problème ?

Je suis fatigué de parler de cette crise.

Mais je suis aussi fatigué de ceux qui me disent qu’il ne faut pas en parler.
Qu’il ne faut pas écouter les infos !
Qu’il faut faire ceci ou cela.

Le pire, c’est que je fais partie de ces gens-là.

Ces gens qui ont un avis, une opinion ou des idées pour gérer tout cela.

Je ne me blâme pas pour cela.
Je le constate, c’est tout.

Et encore aujourd’hui, à travers ce mail, c’est encore ce que je fais.

Je ne vois pas comment nous ne pourrions pas parler de cette crise et de ce nouveau confinement covid

Nous voyons partout des visages masqués.
Nos habitudes sont bouleversées.
Tout le monde en parle autour de nous.

C’est impossible de ne pas en parler, de ne pas, plusieurs fois dans la journée, se trouver confronté à cette crise.

Confinement covid : mais ce que nous pouvons faire, c’est jouer avec elle.

En imaginant des points de vues différents comme celui-ci :

  • Et si le confinement n’était pas un problème ? :
  • Et si l’arrêt de l’économie n’était pas un problème ?
  • Et si ma perte de revenu n’était pas un problème ?
  • Et si mon licenciement n’était pas un problème ?
  • Et si l’arrêt des spectacles et des rassemblements n’était pas un problème ?
  • Et si le virus n’était pas un problème ?
  • Et si la mort n’était pas un problème ?

Je sais qu’en écrivant ces lignes je prends le risque d’être attaqué par certains d’entre vous qui allez me dire que je ne peux pas comprendre si je ne vis pas la situation.

Que je ne suis pas dans la réalité.

Mais où est la réalité quand on parle du covid 19 ?

Sache que dans tous les exemples que je t’ai donnés (la plupart en réalité) je les vis pratiquement tous.

Et certains m’impactent énormément.

Si je te fais cette proposition, c’est parce que j’ai connu et je connais encore des situations qui peuvent faire souffrir.

Le mental peut se révolter face à ces propositions de points de vues.

Si nous le suivons comme la plupart des gens, nous allons nourrir la peur, le stresse et la colère.
Pas sûr que cela nous aide beaucoup n’est-ce pas ?

Maintenant, pose-toi quelques instants et relis ces propositions pour ce nouveau confinement.

Je ne dis pas de ne pas parler de la situation.
Je ne dis pas de la nier non plus.
Je ne dis pas que ce n’est pas difficile pour certains (et certainement plus difficile pour certains que pour d’autres)
Je ne dis pas qu’il n’y a pas de difficultés dans toutes ces situations
Je ne dis pas que c’est facile
Je ne dis même pas qu’il n’y a pas souffrance

Je dis juste « Et si ça n’était pas un problème »

Joue avec cette idée.

Tu es confiné aujourd’hui.

Tu restes chez toi et tu ne te racontes pas d’histoire à propos de cela.

Et tu dis jouons : et si ce n’était pas un problème.

Entre celui qui y voit un problème et celui qui n’en voit…

Qui, selon toi, sera plus à même d’être en bonne santé ?
Qui, selon toi, sera plus à même d’aider les autres ?
Qui, selon toi, sera plus à même de rebondir ?
Qui, selon toi, sera plus à même de faire moins de bêtises ?
Qui, selon toi, sera plus à même d’avoir un comportement plus juste pour lui-même et le monde entier ?
Qui, selon toi, sera plus à même d’être lucide et efficace face à la situation ?
Qui, selon toi, sera plus à même d’avoir le plus de ressources pour agir au bon moment ?

Donc, pour nous aider nous-mêmes, pour aider nos proches et pour aider le monde entier…

Pour la deuxième vague et ce nouveau confinement : Jouons à « et ce n’était pas un problème »

Avec en plus quelques graines de courage, de confiance, d’empathie et d’amour, nous dépasserons de façon exponentielle (c’est un mot à la mode en ce moment), les effets de n’importe quel confinement dans le monde.

Je t’accompagne de jour en jour chaque jour à 9 h par email (gratuitement). Email la plupart du temps pratique et informatif avec du vrai contenu dedans.

—> Pour accéder à ce service, c’est ici.

Bien à toi,

Laurent