Le secret, c’est d’être libre de sa personne. C’est le secret pour être pleinement heureux.

Pour être libre de sa personne, il faut disparaitre

Je vais te demander de ne plus exister.
Du moins, ne plus exister comme tu penses que tu dois exister.

Ne plus exister en tant que personne.

La véritable libération, c’est lorsque l’on comprend que c’est la personne ou le personnage qui est « le problème ».

C’est la croyance de « je suis quelqu’un » qui crée la souffrance.

Toute notre vie nous cherchons à être « quelqu’un ».

  • Quelqu’un de bien.
  • Quelqu’un de performant.
  • Quelqu’un de beau.
  • Quelqu’un de maigre.
  • Quelqu’un d’intelligent.
  • Quelqu’un d’attentionné
  • Quelqu’un de libre
  • Quelqu’un de spirituel
  • Quelqu’un de drôle
  • Quelqu’un d’éloquent

Je pourrais continuer cette énumération très longtemps.

C’est parce que nous croyons que nous sommes un personnage que nous passons notre vie à le défendre et à l’améliorer.

C’est épuisant et cela demande beaucoup d’énergie n’est-ce pas ?

Quelqu’un de libre, c’est quelqu’un qui s’est libéré de la « personne ».

Celui qui n’est plus personne est celui qui est tout.

Décider de n’être plus rien, c’est choisir d’être ce que l’on veut à chaque instant.

C’est ne plus être accroché à un quelconque schéma qui nous dicterait avec autorité comment il faudrait que nous nous comportions.

Se libérer, c’est découvrir ce que nous sommes vraiment.

Alors, je te pose la question : que sommes-nous vraiment ?

Le personnage que nous croyons être ne peut être nous.

Pourquoi ?

Parce qu’il bouge en permanence.
Un jour il est comme ci et un autre comme ça.
Il n’y a rien de stable dans la personne.

Être libre de sa personne pour trouver la stabilité

Ce que nous sommes est forcément stable.

On ne peut être quelque chose qui existe un jour et qui n’existe plus le lendemain.

Bien sûr, certains individus vont croire qu’ils sont colériques.
Et ils vont penser que c’est eux et que cela ne peut pas changer.

Ainsi, tu dis peut-être de toi :

Je suis triste.
Je suis peureux
Je suis timide.

Je suis un incapable.

Moi, je suis né comme ci ou comme ça.

Tout un tas de choses que tu penses de toi.

Mais aussi des autres !

Mais croire cela, c’est cristalliser une idée de soi et des autres.

C’est du coup, interdire toute possibilité de changement dans sa vie.

En réalité, tu as juste une idée de toi-même.

C’est ce que tu appelles ta personne.

C’est ce que tu appelles « moi ».

En d’autres termes, en cessant de croire que ton personnage ne peut pas changer…

Et en prenant conscience que ce personnage n’est qu’une addition d’idées que tu as sur toi-même…

En réalisant que ce personnage n’est pas stable, qu’il change en permanence, qu’il n’est pas quelque chose de figé…

Tu réalises que tu n’es pas ce personnage.

La vérité est ailleurs.

En médiation, on voit très bien cela si on se penche sur la question.

Ce que tu es vraiment est forcément fixe.
Pour exister, il faut bien quelque chose de stable.

Et c’est ce que tu dois trouver ou plutôt découvrir.

Découvrir cet endroit stable en toi d’où tout part.

D’où partent toutes tes idées, ce que tu crois être.

Mais aussi tes émotions, tes pensées, tes croyances.

Etc.

Enlève toutes les idées sur ta personne, enlève les émotions, enlève ton corps qui lui même change tout le temps.

Car le corps aussi fluctue.

Il ne reste rien aujourd’hui, aucune cellule de ton corps de bébé.

Le corps est aussi mouvement.

Enlève tout cela.

Que reste-t-il ?

Si tu t’abonnes à mes emails privés quotidiens (email unique, pas de séquences automatisées) cela te permettra de te libérer de tes souffrances et de vivre une vie plus tranquille, plus en paix, plus présente dans l’instant.

Les emails privés de Laurent Macha